Réaliser soi-même des audits d'éclairage

Les conditions lumineuses effectives sont généralement incertaines

Le passage de l'ancienne norme ISO 3664:2000 à la version 2009 a amené son lot de questions et d'incertitudes, notamment sur le composant UV relevé et l'éclairage de contrôle D50. Des questions comme : puis-je continuer à utiliser les anciens tubes normalisés ou cabines de contrôle ? Comment savoir si mes lentilles sont perméables aux UV ? Puis-je installer des nouveaux tubes, normalisés, dans des dispositifs plus anciens ? – voici quelques-unes des très nombreuses questions relatives au changement de production à la norme actuelle (» FAQ) En cas de doute, grâce à des audits d'éclairage et la technologie de mesure de la lumière, il a été possible de dresser des états des lieux d'installations et de vérifier leur conformité à la norme ISO 3664.

Même si ces questions sont entre-temps réglées pour la plupart des professionnels, il est rare d'avoir une mise en place unique d'une station de travail à éclairage normalisée sans vérifications régulières. La production et l'évaluation des couleurs dans des conditions lumineuses non clairement validées sont beaucoup trop risquées.

Que vous achetiez des plafonniers, des stations/tables/cabines de contrôle, des illuminants à LED ou des lampes fluorescentes : avec les produits JUST, vous avez la garantie d'un éclairage standardisé et conforme aux normes ISO 3664:2009 et/ou ISO 3668.

JUST moduLight Farbprüfleuchte

Différents dispositifs de contrôle des couleurs =
différentes qualités d'éclairage

Lumière extérieure et diversité des illuminants

Même avec des dispositifs conformes aux normes, il est recommandé de vérifier régulièrement la qualité lumineuse, particulièrement en cas de production importante et/ou avec un grand nombre de postes de contrôle et d'évaluation de la couleur. La lumière extérieure peut très rapidement générer des effets désagréables et varier fortement en fonction du lieu - même au sein d'un même bâtiment de production.

Les postes de travail à éclairage normalisé sont donc équipés différemment au fil du temps, que ce soit en raison de nouveaux achats, d'ajouts, d'utilisation d'appareils anciens et neufs... ou encore par l'utilisation de dispositifs provenant de différents fabricants. Le guidage de la lumière, les illuminants utilisés et le type de lentilles sont des paramètres essentiels pour l'éclairage du pupitre de contrôle, qui diffèrent malheureusement selon les fabricants ou les types d'illuminants.

Parallèlement aux lentilles à prisme, les réflecteurs, les illuminants, ainsi que la disposition de ceux-ci, ont une influence décisive sur la qualité de l'éclairage et de la lumière.

Audit d'éclairage

Les audits d'éclairage constituent ici une solution, mais, selon leur étendue et la taille de l'entreprise, peuvent être très chers et ne sont pas adaptés au contrôle régulier. Vérifier et mesurer soi-même ses stations de contrôle de la couleur peut représenter une alternative plus intéressante.

Avec notre filiale GL Optic Lichtmesstechnik GmbH, nous développons des instruments de mesure de la lumière précis et facile à utiliser, comme le spectromètre GL SPECTIS 1.0 Touch proGraphic. Il dispose d'une fonction de contrôle ISO 3664:2009 et vous livre toutes les valeurs d'exposition pertinentes, vous permettant ainsi de mesurer et contrôler vous-même tous types de lumière.

Spektrometer zur Lichtaudit Le GL SPECTIS 1.0 Touch proGraphic mesure l'indice de rendu des couleurs (toutes valeurs Ra), la température de couleur (CCT), l'indice de métamérisme, l'intensité lumineuse (lux), l'espace CIE XYZ, et plus.

Sélectionner les conditions de mesure

Choisissez le plafonnier ou la station de contrôle à éclairage D50 dont vous souhaitez tester la conformité à la norme ISO 3664. Allumez-le/la et laissez les lampes chauffer au moins 15 minutes pour qu'elles se stabilisent. Décidez si vous souhaitez réaliser une mesure avec ou sans lumière ambiante. Le cas échéant, effectuez une mesure séparée de la lumière ambiante sur le pupitre de contrôle en éteignant les illuminants, afin de ne mesurer que la lumière extérieure.

Réaliser une mesure matrice

La norme différencie deux méthodes de mesure - P1 : contrôle crucial de la couleur et P2 : softproofing, ainsi que deux tailles de la surface de travail - < 1 m2 et > 1 m2. Choisissez sur l'appareil de mesure de la lumière l'option correspondante à la station et au champ d'application. Réalisez à présent neuf mesures consécutives dans une matrice à 9 champs. Pour cela, placez le spectromètre dans neuf positions différentes sur le pupitre de contrôle, et déclenchez la mesure. Les résultats sont affichés immédiatement et, conformément aux normes, marqués en couleur (rouge, vert).

Analyser les données

Vous pouvez ensuite importer et évaluer sur votre ordinateur les données de la mesure avec le logiciel d'analyse de la lumière GL SPECTROSOFT. Si vous ne disposez pas d'un spectromètre mobile, vous pouvez tout à fait connecter votre spectromètre (par exemple le GL SPECTIS 1.0) avec votre ordinateur portable et réaliser les mesures ISO 3664 au pupitre de contrôle par l'intermédiaire du logiciel. Quel que ce soit le modèle que vous choisissez, nos spectromètres de la gamme GL vous livrent toujours des mesures précises.

Générer un rapport

Grâce au logiciel GL SPECTROSOFT, vous pouvez créer facilement et simplement un rapport détaillé des mesures. Celui-ci est modulaire et structuré de manière individuelle. C'est vous qui fixez quelles valeurs vous souhaitez afficher sur le rapport et quels diagrammes ou courbes doivent être générés. Un rapport idéal pour représenter de manière claire les chiffres et données qui vous intéressent quant à la situation lumineuse mesurée.


Mesure ISO 3664 en vidéo

Vous avez des questions ?